Endométriose : Quels traitements ?

endometriose traitements

Il n’existe aujourd’hui aucun médicament pour guérir de l’endométriose, mais plusieurs traitements médicaux et/ou aides thérapeutiques peuvent aider à apaiser les symptômes.
Que ce soit avec les traitements hormonaux, médicamenteux (pilule, ménopause artificielle, anti-inflammatoires…), chirurgicaux (coelioscopie, hystérectomie…), les médecines complémentaires (naturopathie, ostéopathie, kinésithérapie, médecine chinoise…),  le yoga, les huiles essentielles, le chanvre ou la nutrition, les compléments alimentaires, il existe des aides médicales et/ou thérapeutiques adaptées à chacune pour réduire les symptômes (douleurs menstruelles, neuropathiques, pendant les rapports : dyspareunies, troubles digestifs, urinaires, fatigue, infertilité…).

 

 

Quels aides thérapeutiques pour apaiser les symptômes de l’endométriose ?

endometriose traitements

En dehors des traitements médicamenteux, hormonaux & chirurgicaux, certaines aides thérapeutiques peuvent aider à apaiser les symptômes d’endométriose :

  • naturopathie
  • ostéopathie
  • kinésithérapie
  • acupuncture
  • sophrologie
  • hypnose…

Pour travailler sur 3 axes essentiels :

  • nutrition
  • mobilité du corps
  • gestion des émotions.

 

 

En complément, quelques produits de bien-être pour aider à apaiser

La bouillotte pour aider à apaiser douleurs menstruelles, lombaires

En cas de crises, mais également en routine préventive, la chaleur est une aide thérapeutique pour apaiser les crampes, diminuer les ballonnements, faciliter la digestion, dénouer les tensions dans les lombaires…

Le C8D pour aider à apaiser

Douleurs, stress, anxiété, sommeil, nausées, syndrome pré-menstruel ou ménopause… Le C8D peut être une aide thérapeutique sans effets secondaires pour ces symptômes.

 

 

Quels aides thérapeutiques dans la prise en charge de l’endométriose ?

3 piliers bien-être : Nutrition, Mobilité du corps, Emotionnel

La Naturopathie, avec l’alimentation anti-inflammatoire

La naturopathie aide dans un premier temps d’établir votre profil de santé de manière holistique, afin de déterminer vos « points forts » et « points d’amélioration ».
Elle va vous permettre de construire un programme concret de nutrition (en complément de la phytothérapie, thermothérapie, compléments alimentaires, aromathérapie…), pour travailler sur la :

  • baisse de l’inflammation
  • du stress oxydant
  • de l’équilibre hormonal
  • la détox du foie… pour vous aider à apaiser vos symptômes d’endométriose, en agissant sur les causes profondes.

L’hygiène de vie globale est généralement au coeur du travail, avec la mise en place de nouvelles habitudes saines visant à renforcer les systèmes de défense de l’organisme : essentiels dans la prise en charge d’une maladie à dépendances immunitaire, inflammatoire et hormonale.

L’ostéopathie, la kinésithérapie, le yoga pour la mobilité

Ces thérapies vont redonner du mouvement en profondeur aux organes touchés par les tissus atteints et immobilisés par les lésions d’endométriose.
L’intérêt de la kinésithérapie réside dans la régularité des séances, à travers des étirements, des massages, des soins du corps, pour redonner de la mobilité au petit bassin, dans les hanches, à travers un travail holistique sur tout le corps.

L’ostéopathie Gynécologique / Pelvienne / Intra-Pelvienne intervient sur des blocages, redonne de la souplesse à tous les organes, aux fascias…

En complément, le yoga permet de faire perdurer les bénéfices, avec un travail encore + régulier, et des positions pouvant être faites à tout moment, même en cas de crises.

La sophrologie, l’hypnose, la méditation pour calmer le stress

La sophrologie, via la respiration, la détente musculaire, l’écoute du corps, la visualisation, aide à redécouvrir son corps, et mettre à distance la douleur. Elle peut apprendre à se relaxer pendant les crises d’endométriose plus efficacement.

Pratiquer la Sophrologie et l’auto-hypnose, c’est retrouver progressivement une image positive et apaisée de son corps, rétablir une communication corps-esprit, et réapprendre à accueillir les sensations agréables autant que désagréables.

L’hypnose peut aller plus loin quand on ne parvient pas à trouver les ressources nécessaires en nous pour s’apaiser, lâcher prise et accueillir ses émotions, parfois trop enfouies dans notre inconscient.

La méditation pratiquée régulièrement permet de bénéficier d’un lâcher prise sur les douleurs physiques et psychologiques, et peut être efficace en cas de crises.

La médecine chinoise, pour rééquilibrer les énergies

On peut travailler sur beaucoup de problématiques :

  • la fertilité
  • les menstruations
  • les douleurs, ballonnements, dérèglements, inflammation…

Ces symptômes sont souvent dus à des mauvais fonctionnements des organes, foie, rate, utérus, intestins, blocage des fascias, de la circulation lymphatique, des énergies
On attribue à chaque organe déséquilibré, une signification psycho-émotionnelle, et cela permet de travailler sur le corps mais aussi l’esprit.

L’utérus par exemple est le chakra sacré, représentant sa relation avec les autres, le partage, les plaisirs, les désirs, la sexualité, la procréation, la vitalité, la joie de vivre, l’estime de soi…

Les diverses techniques peuvent agir dessus :

  • acupuncture,
  • moxia,
  • ventouses,
  • massage énergétique…
La Sexo / Psycho thérapie pour mieux vivre avec la maladie

L’endométriose a des conséquences sur la vie psychologique, mais aussi sexuelle. Qu’on soit en couple ou non, la psychothérapie comme la sexothérapie peuvent aider à mieux comprendre ses douleurs, leur impact et comment les accepter et mieux les vivre.
Des douleurs au quotidien, mais aussi lors des rapports, de l’incompréhension, des sentiments de solitude, parfois de honte, beaucoup d’anxiété, une baisse de libido… Il ne faut pas s’y résigner, les symptômes de l’endométriose ne sont pas une fatalité. Ils peuvent tous être soulagés avec les bons accompagnements.

 

 

Quels traitements hormonaux & chirurgicaux pour mieux vivre avec l’endométriose ?

Il n’y a malheureusement pas de traitement curatif pour soigner l’endométriose à ce jour.
Il existe des traitements hormonaux ou chirurgicaux qui peuvent aider à soulager les douleurs au quotidien, mais qu’il faudra prendre soin d’adapter à chaque femme, qui pourra y réagir différemment.

Quels sont les traitements hormonaux ?

Le but est de stopper les règles, en privant le corps d’œstrogènes (hormone qui nourrit l’endomètre), pour ne pas alimenter les lésions d’endométriose qui réagissent aux fluctuations hormonales :

  • L’hormonothérapie, ou traitement hormonal via la piIuIe
  • La cure de ménopause artificielle, qui consiste en des injections d’analogues de la GnRH, neuro-hormone qui supprime le mécanisme d’ovulation au niveau de l’hypophyse dans le cerveau. L’Add back thérapie en complément de la cure de ménopause pourra aider à pallier les effets secondaires de la ménopause.

L’hormonothérapie, ou traitement hormonal avec la pilule va empêcher les règles de survenir, en privant le corps d’œstrogènes (hormone qui nourrit l’endomètre, et qui se retrouve en excès en cas d’endométriose). C’est donc ici une mise en aménorrhée.

La cure de ménopause artificielle, si le premier traitement n’a pas été concluant, consiste en des injections d’analogues de la GnRH, neuro-hormone qui supprime le mécanisme d’ovulation au niveau de l’hypophyse dans le cerveau. L’Add back thérapie en complément de la cure de ménopause pourra aider à pallier les effets secondaires de la ménopause.

Quels sont les traitements chirurgicaux ?

La chirurgie en dernier recours et en fonction de l’état de la patiente et de ses désirs (généralement coelioscopie, autrement dit laparoscopie, hystérectomie en tout dernier recours).
La plupart de ces solutions entraine des effets secondaires, comme tout traitement allopathique.
Vous pouvez vous faire conseiller sur les traitements adaptés à votre endométriose par des spécialistes de l’endométriose dans des centres anti-douleurs spécialisés dans l’endométriose en cliniques/hôpitaux pour une prise en charge médicale pluridisciplinaire. Vous y retrouverez des médecins spécialistes de l’endométriose.

L’opération chirurgicale en dernier recours et en fonction de l’état de la patiente et de la balance bénéfices/risques (n’hésitez pas à envoyer votre dossier au site Deuxième Avis si vous avez le moindre doute) :

  • traitement des lésions pelviennes pour réduire voire supprimer les douleurs, ou encore agir sur l’infertilité ;
  • traitement des lésions touchant d’autres organes : appareil urinaire, digestif, et même diaphragmatique, thoracique… ;
  • suppression d’un endométriome (kyste ovarien) ;
  • hystérectomie si nécessaire d’un point de vue médical, pour les patientes n’ayant pas/plus de souhait de grossesse ;

 

 

Sources
Inserm ; Has-santé ; Fondation APHP, Assistance publique des hôpitaux de paris ; Tout sur l’endométriose, par Dr Delphine Lhuillery, Dr Erick Petit, Dr Eric Sauvanet

 

 

N.B : Chaque cas d’endométriose étant différent, cet article, comme les autres, offre des pistes à explorer, qui seront différentes pour toutes les femmes.
Il ne vient en aucun cas substituer un avis médical.

 

Balance ton histoire sur notre compte instagram de témoignages : @sav.endo !

Les produits bien-être apaisants pour te faire du bien c’est par ici : Le Lab de l’Endo !

Rejoins le mouv. Inscris-toi pour recevoir la Revue #etalors.

« * » indique les champs nécessaires

Confidentialité*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

D'autres sujets autour de la santé féminine

  • Tous
  • A la une
  • L'endométriose
  • La revue de Flo
  • La revue des pros
  • Les nouvelles de Tiphaine
  • Témoignages
témoignage pilule traitement endométriose

Témoignages : l’endométriose et la pilule

La pilule est le moyen de contraception le plus utilisé en France, et c’est aussi le « traitement de première intention » recommandé pour apaiser les douleurs d’endométriose. …

Lire la suite
vapeurs feminines endometriose douleurs regles

Les Vapeurs Féminines, une tradition au service du bien-être des Femmes

Par Manon Brucker – Naturopathe Yoni Steam, V-Steam, Vapeurs Vaginales, … Derrière ces appellations se cachent une seule et même pratique : les Vapeurs Féminines. …

Lire la suite
endometriose feminisme

L’endométriose : nouveau marqueur du féminisme ?

Par Marine Le Rouzo, Psychologue et Sexothérapeute. L’endométriose est une maladie qui a longtemps été ignorée, car notre société patriarcale pensait qu’il était normal de …

Lire la suite