SYMPTÔMES, DIAGNOSTIC, TRAITEMENT…

LES TROUBLES DIGESTIFS

+ de la moitié des femmes souffrent de troubles digestifs au quotidien. 

Les causes peuvent varier : Endométriose, SII (Syndrome de l’Intestin Irritable), SIBO (Small Intestinal Bacterial Overgrowth), maladie Coeliaque, de Crohn… 

Les signes peuvent être la diarrhée alternée avec la constipation, des douleurs lors du passage à la selle ou du sang dans les selles (rectorragie), mais aussi des nausées, des ballonnements (de type « Endo Belly« , « ventre de femme enceinte ») ou un arrêt total des selles et des gaz, pouvant créer des occlusions intestinales.

#etalors, on fait quoi ?

1. LES FEMMES + TOUCHÉES QUE LES HOMMES

what ?!

pourquoi les femmes sont + touchées ?

Selon les rédacteurs de l’étude IFOP (« troubles digestifs : quand faut-il consulter ? »),  “les femmes sont proportionnellement + nombreuses à affirmer souffrir de troubles digestifs au quotidien”.

54 % des femmes sont affectées, contre 41 % des hommes
Cet écart peut être encore plus prononcé pour des troubles comme le SII. Par exemple, selon une enquête, les femmes sont 2.5 fois + susceptibles d’être atteintes du SII que les hommes.

Comme l’endométriose est une maladie féminine qui cause des troubles digestifs dans + de la moitié des cas, elle fait aussi grossir les statistiques de ce côté.

Pour couronner le tout, les personnes qui souffrent du SII, ou d’une maladie auto-immune (comme l’endométriose) sont 4 fois + touchées par le SIBO. Donc toujours + de femmes touchées par les troubles digestifs handicapants.

1 %

DE FEMMES TOUCHÉES PAR DES TROUBLES DIGESTIFS AU QUOTIDIEN

#troubles digestifs

des produits bien-être apaisants qui pourraient t'intéresser​

2. LES TROUBLES DIGESTIFS LIÉS À L'ENDOMÉTRIOSE

Si autant de femmes qui souffrent d’endométriose sont touchées par les troubles digestifs, cela peut s’expliquer par le fait d’avoir des lésions d’endométriose sur les organes digestifs, et dans ce cas une chirurgie peut être envisagée avec une équipe pluridisciplinaire spécialisée (gastro-entérologue, chirurgien digestif, chirurgien gynécologue).

Comme dans les autres chirurgies de l’endométriose, la balance bénéfice/risque doit bien être étudiée avant, et les risques pris en compte (mise en place de stomie dérivative pour permettre la cicatrisation, risques de fistules…).

Les troubles digestifs de l’endométriose peuvent aussi s’expliquer par le fait que l’endométriose est une maladie à dépendance immunitaire et inflammatoire.

Comment se faire diagnostiquer de l’endométriose ?

La 1ère étape doit être l’interrogatoire de la patiente via un(e) gynécologue spécialiste. La 2nde étape se fait le plus communément par échographie pelvienne/endo-vaginale et/ou IRM effectuée par un(e) radiologue spécialisé en imagerie de la femme et expert de l’endométriose.

Malheureusement, parfois les échographies et imageries ne montrent aucune lésion, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y en a pas.

Pourquoi ? Parce que :

  • La recherche est en retard sur la connaissance de la maladie car on a toujours pensé que c’était « normal de souffrir quand on est une femme« . 
  • Les médecins sont encore très peu formés (l’endométriose est au programme de médecine depuis 2020)
  • Les lésions sont parfois très fines et positionnées de manière à ce qu’elles soient difficiles à voir aux imageries
+ de 50% des femmes touchées souffrent de troubles digestifs

QU'EST-CE QUE l'endométriose DIGESTIVE ?

"j'ai un ventre de femme enceinte mais je suis pas enceinte"

qu'est-ce que le FAMEUX "VENTRE DE FEMME ENCEINTE" (ENDOBELLY) ?

Le fameux « Endo Belly » ou « ventre de femme enceinte » dont parlent beaucoup de femmes, est une belle représentation de la complexité des douleurs digestives causées par l’endométriose. On suppose que la sphère digestive est en lien avec ce symptôme, mais sans avoir de preuves réelles. En effet, si ce phénomène de ballonnement extrême est bien réel, il n’en reste pas moins mystérieux, et dépourvu d’études sérieuses à son sujet.

On sait juste que les mêmes effets indésirables évoqués reviennent : douleurs, gênes, malaise dû à des questions gênantes et malvenues, difficultés pour s’habiller
Il pourrait également avoir d’autres causes comme l’inflammation de l’abdomen qui causerait rétention d’eau et ballonnement, ou encore une prolifération bactérienne de l’intestin grêle (SIBO) et de fibromes.

Une étude a affirmé que 96% des femmes avec de l’endométriose ressentent toutes au moins une fois cet « Endo Belly » (Science direct. Abdominal Bloating: An Under-recognized Endometriosis Symptom).

Quelle relation entre immunité, inflammation et troubles digestifs ?

Du côté de l’inflammation, on note un liquide péritonéale plus inflammatoire chez les femmes atteintes d’endométriose que chez les autres femmes (ce liquide est dans le péritoine qui est la membrane qui tapisse les parois intérieures de l’abdomen et recouvre ses organes). On observe également une augmentation du stress oxydatif majeur dans ce liquide péritonéale. Lequel est composé de molécules pro-inflammatoires qui peut provoquer une stimulation et une sensibilisation des nerfs périphériques, et donc des organes digestifs.

Le stress oxydatif (manque d’oxygénation de nos cellules qui deviennent défaillantes) provoque de l’inflammation qui peut rendre les intestins poreux provoquant une fuite des nutriments, bactéries et déchets toxiques de l’intestin au flux sanguin, ce qui attise encore + l’inflammation dans le corps. 80% de nos cellules immunitaires se trouvant dans nos intestins, ce mécanisme provoque aussi une défaillance immunitaire.

3. LES TROUBLES DIGESTIFS LIÉS à d'autres pathologies

Des anomalies de la flore digestive (appelée aussi microbiote intestinale) favorisent la production de gaz digestifs, ce qui accélère trop ou ralentit trop la digestion et augmente la perméabilité de la paroi intestinale, ce qui produit de l’inflammation.

Selon la Société Nationale Française de Gastro Entérologie, le syndrôme de l’intestin irritable toucherait 10% de la population adulte, et les femmes sont trois fois plus touchées que les hommes.

Pourquoi les femmes autant touchées ? Pas encore de réponses exactes mais quelques pistes :

  • + de disposition à conserver des séquelles de gastroentérites
  • dépression 2 x plus fréquentes que chez les hommes (syndrome qui fait partie des facteurs de l’intestin irritable).
  • Antécédent d’abus sexuel dans 30 à 40% des cas de troubles fonctionnels instestinaux

En effet rappelons que ce sont à 76% les femmes qui sont victimes de ce type d’abus, selon L’Express sur l’article “Sexisme en France”.

Comment se faire diagnostiquer du SII ?

Le diagnostic se fait par élimination, en échangeant avec un médecin ou gastro-entérologue. Des examens complémentaires peuvent être :

  • la numération formule sanguine (NFS) pour repérer une anémie
  • une endoscopie du côlon (coloscopie)
  • une échographie abdominale
  • des analyses de selles en cas de diarrhée (coproculture)…10
10% DE LA POPULATION : LES FEMMES 3 FOIS + TOUCHÉES QUE LES HOMMES

qu'est-ce que le SYNDROME DE L'INTESTIN IRRITABLE ?

entre 15 et 20% de la population française concernée !

Qu'est-ce que le sibo ?

On l’appelle aussi la maladie des hyper ballonné.es.
C’est une affection intestinale liée à la présence excessive et anormale de bactéries dans l’intestin grêle.

Le SIBO est provoqué par la migration des bactéries du côlon vers l’intestin grêle qui causent ballonnements, gaz, flatulences, et douleurs. Il cause aussi une malabsorption des glucides, lipides, protéines, vitamines qui provoque des diarrhées et souvent des carences en vitamine B12.

Quelles sont les facteurs de risque ?

  • une prédisposition à la pullulation bactérienne de l’intestin grêle 
  • une dysfonction anatomique ou fonctionnelle de l’intestin, comme celle que peut causer l’endométriose, ou le syndrome de l’intestin irritable

Comment se faire diagnostiquer du SIBO ?

On peut examiner le liquide de l’intestin grêle avec un examen comme une endoscopie.

Il y a aussi un test respiratoire qui existe, le « breath test » pour mesurer la concentration de certains gaz expirés après l’ingestion de sucres complexes (glucose ou lactulose).

A réaliser dans les hôpitaux qui hébergent un service de gastroentérologie.

les maladies coeliaque, de crohn...

Contrairement à l’endométriose l’intestin irritable, ou le SIBO, la on a beaucoup entendu parler de la maladie Coeliaque ces dernières années dans la presse, comme la maladie de l’intolérance au gluten, mais elle touche finalement beaucoup moins de monde : 1% de la population européenne. Elle provoque des troubles digestifs mais aussi des œdèmes, troubles neurologiques, syndromes hémorragiques, vitiligo, troubles de la reproduction, des atteintes du foie… Pour poser le diagnostic, on teste le dosage dans le sang d’un anticorps spécifique.

En ce qui concerne la maladie de Crohn, on dénombre un peu + de 120 000 personnes atteintes en France. On parle aussi d’inflammation de l’intestin, avec des conséquences pouvant être graves (ulcérations + ou – profondes, perforation de la muqueuse pouvant provoquer des abcès voire une péritonite, des fistules ou des sténoses (rétrécissements inflammatoires du calibre du tube digestif).

#soulager

Quelles solutions pour aider à Soulager les TROUBLES DIGESTIFS ?

LES traitements d'UN.e SPÉCIALISTe

#constipation #diarrhee #ballonnements

Un.e gastro-entérologue, algologue, médecin de la douleur ou même gynécologue peut te prescrire des médicaments adaptés à tes douleurs et symptômes.

Des chirurgies sont également possible en dernier recours si tes symptômes sont trop handicapants et que les autres méthodes médicales, thérapeutiques et naturelles ne suffisent pas. Il est essentiel d’être entourée d’une équipe spécialisée dans les troubles digestifs, qui expose au préalable la balance bénéfices / risques. Ne pas hésiter à consulter plusieurs avis, ou envoyer ton dossier à deuxiemeavis.fr

La phytothérapie, les plantes

#constipation #diarrhee #ballonnements

Le pouvoir des plantes est sans fin et peut nous aider à soulager divers symptômes digestifs autant en urgence sur le court terme qu’en cure sur le long terme. Par exemple, la menthe poivrée est un hypertonique digestif, bien + efficace qu’un dijo ! Elle est aussi anti-nauséeuse. Le fenouil, la camomille, le cumin, la réglisse, la verveine sont anti-ballonnement. Le radis noir, l’artichaut, le chardon-marie sont excellents pour le foie.

la nutrition, les compléments, les probiotiques

#constipation #diarrhee #ballonnements

Pour agir de l’intérieur, et espérer un réel mieux-être sur le long terme, on peut adapter son alimentation (régime low FODMAP pour le SII, ou anti-inflammatoire pour l’endométriose par exemple) de manière hyper personnalisée, avec l’aide d’un.e conseiller.ère en naturopathie/micro-nutrition, et trouver les bons compléments alimentaires et probiotiques en fonction de nos carences.

les massages visceraux, l'osteopathie, la kinesithérapie

#constipation #diarrhee #ballonnements

Le travail manuel avec un.e ostéopathe et/ou un.e kinésithérapeute peut aider à soulager les troubles digestifs sur l’instant mais aussi les améliorer sur le long terme. En complément, l’auto-massage régulier peut aider à s’apaiser (avec des huiles essentielles digestives par exemple). 

la chaleur thérapeutique

#constipation #diarrhee #ballonnements

Une bouillotte peut aider à apaiser en cas de crise, mais aussi agir plus en profondeur, en cure sur le foie tous les soirs après les repas pendant un mois ou +. La chaleur permet de décontracter instantanément les crampes, mais aussi d’améliorer la circulation sanguine, faciliter la digestion et réduire les ballonnements.

On parle même de « 2ème organe digestif » en parlant de notre meilleure amie la bouillotte.

la réduction du stress

#constipation #diarrhee #ballonnements

Tout comme l’alimentation, le stress chronique a une action inflammatoire et donc un impact important sur les troubles digestifs.

Pour réduire son stress, se faire accompagner est efficace : sophrologie, hypnothérapie, sport… Les routines quotidiennes maison sont aussi à privilégier : yoga, méditation, C8D, phytothérapie, auto-massages…

NON, ce n’est pas dans ta tête !

LE LAB DE L’ENDO, C’EST AUSSI UNE MARQUE ENGAGÉE POUR AIDER LES FEMMES À 

se faire du bien !

LES indispensables DU LAB

la Bouillotte ceinture

bouillotte endometriose regles douloureuses

Tu as déjà rêvé d’une bouillotte ceinture que tu peux porter partout pendant tes règles, hyper efficace (attachée par une ceinture), confortable et discrète (invisible sous tes habits) ?

C’est désormais possible avec la bouillotte du Lab !

l'infusion médicinale

infusion endometriose regles douloureuses

L’infusion du Lab est l’infusion médicinale pensée pour aider à apaiser les inconforts (menstruels, ovulatoires, digestifs, endobelly, fatigue, anxiété…)

Développée avec une équipe de pharmaciens et herboriste, elle est composée d’une synergie de 8 actifs de plantes, aux bienfaits allégués selon la réglementation DDPP avec une posologie précise : 10 grammes par jour les jours où les inconforts se réveillent.
Testée et approuvée par les 100 femmes testeuses touchées par l’endométriose.

#F.A.Q. DIGESTive
  • des douleurs abdominales ;
  • un inconfort digestif chronique ;
  • des ballonnements, des gaz ;
  • des nausées ;
  • des troubles du transit intestinal (constipation, diarrhée ou alternance des deux, sang dans les selles...)

Le 1er examen de diagnostic est l'échange avec son médecin. Répondre à un questionnaire basique doit pouvoir permettre au médecin de nous orienter vers le/la spécialiste adéquat.e pour ensuite faire d'autres examens selon nos symptômes (échographie, IRM...)

Plusieurs maladies chroniques peuvent être liées aux troubles digestifs chroniques :

  • L'endométriose
  • Le SII, ou Syndrome de l'intestin irritable (aussi appelé colopathie fonctionnelle ou colon irritable)
  • Le SIBO, ou "Small Intestinal Bacterial Overgrowth"
  • La maladie Coeliaque
  • La maladie de Crohn
  • d'autres pathologies comme la rectocolite hémorragique, la gastro-entérite, les calculs biliaires, les polypes intestinaux, la diverticulite sigmoidienne...

Plusieurs solutions médicales et/ou thérapeutiques et naturelles existent :

  • Les médicaments qu'un spécialiste peut vous prescrire
  • Une nutrition personnalisée adaptée (à mettre en place avec un.e conseiller.ère en naturopathie, diététique, micro-nutrition...)
  • La phytothérapie : des plantes digestives en infusions, compléments alimentaires ou autres formats
  • Des cures de probiotiques
  • Le travail manuel viscéral chez un.e ostéopathe, kinésithérapeute ou autre professionnel de médecine complémentaire
  • L'auto-massage régulier
  • La chaleur thérapeutique : 1 bouillotte en cas de crise sur le ventre ou tous les soirs en cure sur le foie
  • La réduction du stress chronique, inflammatoire et en lien direct avec le bien-être intestinal
# Annexes et petites notes de fin

Voilà quelques sources que nous avons utilisées ou citées :

Tous les témoignages sont les bienvenus !

Comme il y autant de symptômes, et de solutions que de femmes, ces listes peuvent ne pas être exhaustives, et nous sommes preneurs des retours de la communauté pour alimenter ces articles afin qu’ils soient représentatifs du + de vécus possible. 

Si tu veux témoigner, ça se passe par ici !

Petite note d’importance :

Comme il y a autant de symptômes que de femmes, cet article, comme les autres, offre des pistes à explorer, qui seront différentes pour toutes les femmes.
Il ne vient en aucun cas substituer un avis médical.

 

Si tu veux discuter, je suis dispo par ici :

Tu as des gaz, 

et alors ?

#lelabestlà

Tu vas pas en + culpabiliser ou t’en excuser 🙂 

Et alors, maintenant qu’est-ce qu’on fait pour t’aider à aller mieux ?